Les grandes dates du PMU

Les grandes dates du PMU

Au commencement d'une longue histoire

A l'origine organisés de façon sauvage par des bookmakers, les paris sur les hippodromes vivent sans structure.

En 1891, Joseph Oller invente la mutualisation des paris. La loi du 2 juin 1891 met fin à l'arbitraire des bookmakers car elle repose sur un principe simple : les parieurs jouent les uns contre les autres et les sommes jouées sont partagées entre les gagnants. C'est le début du pari mutuel.

Par la loi du 16 avril 1930, les Sociétés de Courses, seuls organismes habilités depuis 1891 a organiser les courses de chevaux et a vendre des paris, reçoivent l'autorisation d'enregistrer les paris a l'extérieur des hippodromes exclusivement sous forme mutualiste. Elles créent alors un service commun, le Pari Mutuel Urbain...

En 1985, le PMU devient un GIE (Groupement d'Intéret Economique), par application du décret du 4 octobre 1983.

 

 

D'un système manuel à un système informatique complexe

En 1954, André Carrus organise le traitement des paris, de façon manuelle mais pratique et rapide. Du bordereau encoché a volets carbonés, la pince a encocher, la valideuse a la main jusqu'aux aiguilles a trier, tout le réseau fonctionne ainsi grâce a un système ingénieux de traitement différé et une organisation rigoureuse. Il faut attendre 1987 pour que le traitement des paris soit informatisé.

En 1999, un nouveau système d'information central voit le jour permettant de proposer une offre de jeux diversifiée et de nouveaux services comme l'information hippique sur le nouveau site pmu.fr.

En 2000, le pari par télévision interactive est lancé en première mondiale. Le PMU est la première entreprise a proposer la prise de paris par télévision sur Equidia, via satellite. En 2001, l'évolution technologique permet également d'offrir des services inédits aux parieurs : horaires d'enregistrement et de paiement des paris élargis et paiement en tous lieux.

En 2003, la fusion des réseaux de vente du matin et de l'après-midi au seain du système d'information central offre de nouvelles perspectives. Dès le 1er juillet 2003, les parieurs peuvent jouer dans plus de 6 000 points de vente jusqu'au départ de chaque course et toucher leurs gains peu de temps après l'arrivée. Parallèlement, les 24 novembres 2003, les internautes peuvent parier sur le courses en se connectant sur pmu.fr.

En juin 2006, les parieurs découvrent les paris par téléphone mobile.

En 2009, les 10 000 points de vente du réseau sont équipés de nouveau terminaux de prise de paris. Au total, 16 000 terminaux ont installés dans l'ensemble du réseau.

 

 

Une marque symbolique

Jusqu'en 1954, les paris joués sont des paris relativement simples, qui consistent a trouver, soit le premier, soit les deux premiers chevaux d'une course. En 1954, André Carrus invente un pari qui offre des rangs de gains différents. Il intègre la notion d'ordre et de désordre. Le premier Tiercé se court a Enghien, le 22 janvier 1954. Son succès dans les années 60 lui vaut une passion des Français et reste un des symboles nationaux.

En 1989, les parieurs découvrent le Quinté+. Proposé sur une course spécifique, le Quinté+ a dorénavant pris la relève du Tiercé dans le cour des parieurs. Il est devenu le pari de référence de la gamme PMU et l'un des premiers jeux d'argent en France. Face a son succès, il devient un rendez-vous quotidien le 5 juillet 2004.

Une nouvelle façon de jouer voit le jour en 2001 : Pariez sport. Instantanée et automatique : le parieur n'a pas besoin de connaître les chevaux pour miser sur eux, le système informatique les choisit a sa place en fonction des paris déja enregistrés.

En 2008, le PMU fait peau neuve avec une nouvelle identité visuelle. Le métier du PMU au cour de son logo s'inscrit dans la stratégie de relation avec ses clients. Cette identité visuelle est déclinée sur tous les supports et dans les 10 000 points de vente.

 

Un tournant majeur

En 2010, avec la loi sur l'ouverture du marché des jeux en ligne, le PMU a fait le choix de se diversifier sur les paris sportifs et le poker. Il est depuis le premier site de pari en France.

 

 

André Carrus (1898-1980)

Ingénieur des Ponts et Chaussés et polytechnicien, il est destiné a une grande carrière dans la fonction publique. A la mort de son beau-père en 1927, il prend la tete de la Direction Générale du Pari Mutuel Chauvin. En 1930, il est a l'origine du regroupement des deux sociétés d'exploitation Pari Mutuel Oller et Pari Mutuel Chauvin : la Compagnie du Pari Mutuel.

En 1949, il crée le Couplé, en 1954, le Tiercé, qui démocratisera le pari mutuel. En parallèle, il invente un procédé qui va révolutionner la prise de paris, en permettant l'enregistrement des paris en un minimum de temps. Une nouvelle ère était née dans l'histoire des courses hippiques.

 

 

Joseph Oller (1839-1922)

Avec Charles de Morny, il invente en 1891, le pari mutuel. Charles de Morny est propriétaire et aménageur des champs de courses de Maisons-Laffitte, qu'il a fait édifier en un lieu permanent, en aménageant des tribunes.

Homme de spectacle, entre autres co-fondateur du Moulin Rouge avec Charles Zidler. On lui doit également le Nouveau Cirque (plus connu sous le nom de Salle Pleyel) et le mythique Olympia.